Voila la suite de la conférence d’Olivier Françoise à l’ IIM.

Cette partie est beaucoup plus orienté sur les responsabilités du CDP, sa gestion des risques, gestion du programme …

 

Le pilotage du projet

 

Le CDP anime les travaux et rend compte de l’avancement.

Animer

  • Il faut organiser les points nécessaires au lancement d’activité.
  • Exemple: Cadrage du projet, conception de la charte graphique..
  • Documenter les arbitrages
  • Revoir les livrables

Suivre

  • Préparer et animer des points de suivi hebdomadaire
  • Compléter et diffuser le reporting
  • Réviser le planning initial(délais et coûts)
  • Préparer et animer les comités de pilotage
  • Diffusion des décisions managériales à l’équipe
  • Tout le monde doit avoir les mêmes priorités

L’équilibre entre Coût/délais/qualité est fragile !

La qualité

Il faut qu’elle soit adaptée lorsque l’enjeu du projet réside essentiellement dans le caractère différenciant de la solution (Innovation, situation concurrencielle..). Elle est généralement adapté en phase de cadrage de projet.

Le budget

Il nécessaire en cas de rigeur budgétaire et obligatoire en cas de marcher public.

Les délais

Pour les projets « évènementiels » une échéance est impérative. Il faut faire attention avec les projets de « volonté politique » ayant des effets d’annonce et nécessitant de franchir un point de non-retour.

ATTENTION ! Qualité = Contenu = Fonctionnalités = Périmètre

Attention au coût de changement.

Les risques

Les risques sont généralement faciles à identifier mais complexes à éliminer.

Ce sont des événements ayant une probabilité d’occurrence non nulle et susceotibles d’avoir un impact sur le projet.

  • Un événement qui est sur de survenir n’est plus un risque mais une contrainte !
  • Un risque peut aller à l’opposer du déroulement du projet, il peut également aller dans son sens.
  • Lorsque le projet comporte de nombreux acteurs, la communication entre les différents groupes peut devenir complexe.
  • Le management de la communication du projet consiste à déterminer qui a besoin de quelles informations, quand et sous quelle forme la lui remettre.

Exemple d’actions:

  • Nomenclatures pour les livrables
  • Processus de relecture, validation des livrables
  • Outil de reporting du chantier

La gestion du changement

La gestion du changement est souvent la 5eme et dernière roue du carrosse d’un projet.

Objectif:

  • Faire comprendre le changement et le faire accepter
  • Faire adhérer au changement et au projet
  • Réduire les temps d’appropriation
  • Favoriser le projet (coût/délai/budget)
  • Accompagnement du changement à effectuer auprès de millier d’utilisateur

On peut y voir 7 dimensions: Mobilisation, Communication, Documentation, Impact organisationel, Formation, Accompagnement et Support

Les qualités du CDP

Il lui faut des techniques de gestion de projet, des connaissances en business et au niveau technique ainsi que des Soft Skills.

« Un projet se gagne à la machine à café »

La gestion du programme

C’est l’ensemble d’actions (projets et activités opérationnelles )volontairement groupées afin de remplir des objectifs stratégiques et/ou tactiques.

Points auxquels penser

Au niveau de la coordination fonctionnelle et technique: Comment s’assurer que tous les projets prennent des orientations compatibles?

Au niveau stratégique: s’assurer que tous les projets sont alignés sur le même objectif

La justification économique: un ROI a beaucoup de dimensions

Que faire si retards ou annulations?

 

Le WIB se sociabilise !

Suivez nous sur Twitter et Facebook pour des news lives en tous genres !